Léon de Noiraud

Écriture manuscrite…

Biographie

Une nuit de novembre 2003, l'idée d'écrire et composer de la “chanson française” pour guitare et chant me traversa l'esprit.

Très vite, j'ai commencé à écrire des paroles.

Les premières compositions, quant à elles, sont venues plus tard.

Avec le temps, plusieurs idées de noms sont venues:

LeV a stagné pendant des années avant de disparaître.

Encore bien des années plus tard, j'ai repris l'idée en avril 2015 sous le nom “Lèyon di li Neûris′” (qui a très furtivement été sans les mots “di li”) tout en révisant l'idée que je m'en faisais avant:

Peu après, j'ai créé un projet car ce que j'avais alors écrit me semblait peu représentatif de l'idée que je me faisais de Lèyon di li Neûris′ qui se retrouvait dès lors sans compositions.

Lèyon di li Neûris′ a encore stagné (principalement par manque d'inspiration) jusqu'à la mi-juillet 2018 où j'ai enfin écrit une chanson (qui depuis à sombré dans l'oubli).

Début du mois suivant, je décide que le projet sus-mentionné serait une sorte de “dossier” de Lèyon di li Neûris′ dans lequel je classerais les chansons tournant autour d'un sujet particulier.

À vrai dire, je suis revenu sur d'autres petites décisions et il a été plus simple d'effacer celles-ci de la présente page que d'expliquer le pourquoi du comment.

Ce mois là et (un peu moins) le suivant ont été particulièrement prolifiques en chansons souvent tellement courtes (des chansons: “éclairs”) qu'il en aurait fallu des dizaines pour avoir un tour de chant minimal. En suite, j'étais tellement inspiré que j'étais complètement dépassé par un nombre grandissant de brouillons que j'avais du mal à finir et c'est ainsi que, le quotidien y participant, ce projet a de nouveau été mis entre parenthèse et les brouillions sont restés tel qu'ils étaient.

C'est dans cette période de grande inspiration que d'autres “dossiers” que j'ai alors appelés “bannières” ont été ajoutés à Lèyon di li Neûris′, l'un d'eux venais d'ailleurs d'un projet séparé qui est redevenu un projet séparé par la suite, mais en laissant une trace sous la forme d'une nouvelle “bannière”.

Par la suite, sans que je ne sache très bien quand (mais ce fût acté début février 2021), le projet sus-mentionné qui venais d'une chanson trop différente pour Lèyon di li Neûris′, puis qui l'a réintégré en tant que premier “dossier” ou première “bannière” est de nouveau redevenu un projet séparé sans savoir si j'en ferai vraiment quelque chose, une chose est sûr, c'est trop différent de l'idée que je me fais de Lèyon di li Neûris′.

C'est à cheval entre 2020 et 2021 que j'ai composé une berceuse que j'ai enregistré pour mon neveu Kylian, mais qui vient d'un concours de création musicale dont le but était de fournir des berceuses originales à une Française nouvellement née, une certaine Louise. La version de cette dernière est encore en attentes, différents problèmes m'ayant éloigné de cet enregistrement, mais ce sera certainement le premier enregistrement officiel de Lèyon di li Neûris′ (la version pour mon neveu étant elle une version privée et donc non-officielle).

Est-ce pour autant repartis? L'inspiration se porte actuellement vers d'autres projets, donc, non ou à peine, j'espère finir sans trop tarder cet enregistrement (qui traîne déjà depuis quelques mois), mais c'est tout.

À la mi-mai 2021, j'ai pensé à un certain nom pour un projet musical que je n'évoquerai ici (du moins, tant que rien de concret ne sera fait de celui-ci) et dès lors, je me dis que je pourrais en relier l'idée à ce projet-ci et c'est ainsi que Lèyon di li Neûris′ devient sa traduction en français: Léon du Noiraud ou Léon de Noiraud (du fait d'une incertitude de la traduction de mon nom de famille, les deux sont possible, pour le précédant nom, j'avais pris le parti d'utiliser l'article “li”, mais là, je me dit que je pourrais très bien donner la possibilité d'un choix entre ces deux nom — bien que le premier ait toujours ma préférence) et donc, ce site est accessible tant par cette adresse-ci sous ce nom-ci que par Léon du Noiraud.

Ce qui est prévu pour l'avenir

Outre la chanson sus-mentionnée où les conditions sont, de fait, différentes de ce que j'envisage, j'espère enregistrer les chansons composées de ce projet quand les conditions pour que cela se passe comme je l'espère seront réunies (même si je me demande parfois si elle se réunirons un jour…).

Pour ce qui est de faire un concert, je manquerais un peu trop de compositions que pour envisager d'en faire un dans un avenir proche. De toute façon, après autant d'années, je n'en suis plus à une près …d'autant plus maintenant qu'une maladie nous interdit, à cause de décidions légales absurdes, de faire des concerts, pour combien de temps, nul ne le sais, mais je dois dire que j'ai peu d'espoir que cela se passe de mon vivant, enfin, si c'est dans un nombre certains d'années, au moins, il y a des chances pour que j'ai un tour de chant suffisant. Bref, “qui vivra verra”, comme le dit la locution.